Le roi de la forêt des brumes - Michael Morpurgo




 
L'histoire : Ashley vit avec son père, missionnaire en Asie du sud-est au début des années 40. La guerre se rapproche. Il doit fuir avec Oncle Sung, son parrain, et traverser l'Himalaya. Une nuit dans un refuge en altitude, il disparait...
Enlevé par une créature énigmatique, il vit coupé du monde durant deux ans, dans une vallée au cœur du massif montagneux. Au contact de ces grands singes à l'intelligence quasi-humaine, il découvre une autre forme d'humanité et surtout qu'il n'est pas le premier humain a avoir vécu parmi les yétis...

Michael Morpurgo est un très grand écrivain britannique.
Tous les héros de ses ouvrages sont des enfants ou adolescents. Dans Le roi de la forêt des brumes, Michael Morpurgo nous montre qu'il est un grand connaisseur du monde de l'enfance, un auteur qui sait écrire à hauteur d'enfant (il est en cela proche de Agnès Desarthe). Sans mièvrerie, ni affèterie, il transcrit dans une langue sensible et juste, le grand sentiment de solitude qui étreint parfois cet âge.
Douce-amère et marquée par le deuil, cette période est pour Ashley, une période décisive ; elle marque, ici, l'expérience d'une vie. Pour en rendre compte, Michael Morpurgo reprend le système utilisé par Balzac dans Eugénie Grandet : l'acmé, le moment décisif d'une vie s'étire sur tout l'ouvrage, toute la durée de la vie restante, beaucoup plus longue, est résumée en quelques lignes, telles les cendres d'un feu qui a brillé si intensément, et si brièvement. Moderne résolution de l'insoluble équation "comment être et avoir été ?"
Contraint de ne jamais pouvoir divulguer cet événement extraordinaire, Ashley est condamné au silence et au secret. L'enfance apparait ici comme une expérience incommunicable. En ce sens, Michael Morpurgo transcende et métaphorise l'essence même de l'enfance dans la condition d'un individu : unique, fondatrice, incommunicable et rarement partagée.  
Le roi de la forêt des brumes est, pour toutes ces raisons, un grand roman pour adultes, mais aussi et, c'est là sa grandeur, pour enfants dès 10 ans.

On notera que les ouvrages de Michael Morpurgo sont magnifiquement illustrés par François Place, et trouvent un subtil écho thématique dans les ouvrages de ce dernier, en tant qu'auteur-illustrateur.


 À qui l'offrir ?

- à tout le monde de 10 à 77 ans ;


Pour prolonger la lecture :

Si vous avez aimé Le roi de la forêt des brumes, vous aimerez peut-être :

- du même auteur, Le royaume de Kensuké. Michael part en bateau avec ses parents. Il tombe à l'eau et s'échoue sur une ile. Pas si déserte que cela...
Dans Monsieur Personne, le jeune Harry, 10 ans, se sent bien seul après le remariage de sa mère et la naissance de son petit frère. Un soir, il fugue...


- les ouvrages de François Place : Les derniers géants, ou son maitre-ouvrage, l'Atlas des géographes d'Orbae (3 tomes).





- les ouvrages jeunesse de Agnès Desarthe : Je ne t'aime pas Paulus, Je manque d'assurance. Une des rares auteurs qui savent écrire l'enfance.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sobibor - Jean Molla

Le feuilleton d'Hermès - Murielle Szac