Hôtel des voy(ag)eurs - Gilles Bachelet



 

Pour préparer vos soirées d'hiver. 




L'histoire : une nuit, à l’hôtel des Voyageurs, il se passe de drôles de choses... Les coussins se déhoussent, se frottent les uns contre les autres, de plus en plus... près.
La porte s'ouvre.
Polochons, traversins, oreillers et coussins entrent en convoi. Classiques ou cloutés, tassés et usés ou jeunes et rembourrés, gros et petits, fins et longs ou larges et tassés, exhibitionnistes ou voyeurs, partouzeurs et onanistes, tous se sont donnés rendez-vous dans cette chambre pour se livrer à une partie de plumes en l'air...

Dans cette histoire sans paroles, Gilles Bachelet, plus connu pour sa série du "chat le plus bête du monde", s'adonne à un genre bien particulier, l'album pour adulte.
Alors, évidemment, aucun humain n'entre dans cette chambre d'hôtel. Seuls les coussins et polochons... s'agitent.
Mémoire des nuits de l'hôtel ou anthropomorphisation de la literie ? Les deux lectures sont possibles.
Et nous que faisons-nous là ? A regarder par la fenêtre, non pas une bataille mais bien plutôt une pagaille de polochons. À guetter ? quoi ? En effaçant deux lettres du titre et en plaçant une fenêtre sur la couverture, Gilles Bachelet interroge subtilement la question du regard, celle du lecteur et de sa position (non, non !). Que regardons et que voyons nous vraiment ? Car il n'y a que de la literie de dessinée... La littérature érotique semble ainsi se faire au moins autant dans le regard et la complicité active du lecteur que dans l'audace de l'auteur.
Bref, une histoire sans parole, qui, mine de rien, nous en dit beaucoup... sur nous.
Bon, sur ce, je vous laisse, je vais... me coucher.


 À qui l'offrir ?

- pour faire une déclaration (osée) ?
- aux onanistes de tous poils (et plumes), mais imaginatifs ;
- à ceux qui veulent s'initier à la littérature érotique.


Pour prolonger la lecture :

Si vous avez aimé Hôtel des Voy(ag)eurs, vous aimerez peut-être :

 
- du même auteur, la série du "chat le plus bête du monde". Gilles Bachelet est un grand monsieur de l'album intergénérationnel à la française : rares sont les albums qui plaisent de manière égale à différentes générations. Le premier est le meilleur, comme souvent. Se mettant en scène, l'auteur raconte les tribulations de son chat (qui est en fait un éléphant qui se prend pour un chat et que son maitre considère comme tel). Un moment jubilatoire de folie douce et dure.



- Un siècle érotique. Une anthologie de la littérature érotique du XXe siècle (en cours de lecture).

Commentaires

  1. "Mon chat le plus bête du monde" est je crois l'album que j'ai le plus offert et un de ceux que j'ai le plus feuilleté avec mes enfants quand ils étaient petits. A le regarder aujourd'hui encore, c'est toujours aussi drôle.

    RépondreSupprimer
  2. c'est en effet à mourir de rire, et d'une profondeur assez stupéfiante en termes de niveaux de lectures possibles...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés